Mes voeux pour la nouvelle année !

Mes voeux pour la nouvelle année !

Comme chaque année, c’est parti pour un mois de vœux et de témoignages d’affections, réels ou fictifs. Un mois pour se souhaiter le meilleur en tout et toutes choses. C’est la convention. Une marque de politesse incontournable pour ne pas apparaître comme prétentieux ou égoïste. Aussi je ne vais pas y déroger, alors voilà :

Pour 2020 je vous souhaite tous mes vœux de RIEN. Je ne vous souhaite ABSOLUMENT RIEN. Ça vous changera du monde de dingue dans lequel nous sommes où il faudrait toujours qu’il se passe quelque chose. À bien y réfléchir, ne rien vous souhaiter, c’est être de façon paradoxale particulièrement altruiste : c’est pour une fois vous foutre la paix et vous laisser le soin de décider par vous-même, ce qui vous fera le plus grand bien. Je vous souhaite un vide intersidéral dans lequel le silence sera votre allié, vous isolant du reste de la planète le temps que ça durera pour écouter le battement de votre cœur et de vos envies.

 

Je vous souhaite ce rien tellement fort qu’il pourrait bien un instant vous faire oublier tous vos tracas.

 

Je souhaite d’ailleurs ce rien à celles et ceux qui vous ont blessé cette année, vous ont souhaité du mal en silence, ou qui ont pu vous critiquer dans votre dos. Qu’ils se retrouvent seuls face à leur aigreur et méchanceté, pour faire le point avec leur lâcheté. Et qui sait, peut-être changeront ils leur comportement.

 

Que le rien suspende un instant les colères et l’esprit de vengeance pour enrayer le cercle infernal de toutes les violences. Quelles qu’elles soient.

 

Je vous souhaite le temps d’un instant de tirer la chasse du chaos et du mal-être.

L’avantage du rien est qu’il ne pollue pas et qu’il ne vous coûtera absolument rien.

Un vœu autonome et responsable en quelque sorte.

 

Je ne vous souhaite résolument rien ; au risque que vous finissiez par tomber nez à nez avec l’unique personne incontournable que vous n’imaginiez pas revoir de sitôt. Celle que vous pensiez avoir perdue à tout jamais, que vous aviez sacrifié jusqu’alors sur l’autel de la réussite, de la performance, du gain, de la famille, des amis, des obligations en tout genre… vous !

 

Que ce rien vous permette de vous retrouver et de vous accorder audience à vous-même. Que vous preniez ce temps qui n’aura de prise avec rien, pour vous écouter un peu plus. Aimez-vous, pardonnez-vous, remettez-vous en cause c’est inévitable, questionnez-vous, et agissez pour vous et ce qui vous semblera être juste. Ce rien est une réelle opportunité, et peut-être que lorsque vous comprendrez la portée de ce rien, il vous prendra même l’envie… de n’en faire absolument rien. Être en paix et contempler le temps qui s’écoule et qui de toute manière, aura toujours le dernier mot.

 

Bien à vous toutes et tous.

Léo

Dépeindre les fonds abyssaux pour encourager la mise en lumière de nos lueurs fragiles. Aux rythmes de mes jours, aux rendus de mes nuits, auteur malgré moi...

Laissez votre message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.