Archive mensuellemars 2017

Ruines intérieures

Je portais les habits du désespoir, les souliers de l’usure, le baluchon maigre des rêves dépouillés. J’étais devenu un sans-projet fixe, errant dans les décombres qui semblaient être une partie de moi. Et j’en appréciais la terrible inertie.

Il y avait de souvenir, des panneaux au sol, des directions en déroute qui se renvoyaient des destinations qui n’avaient plus cours. Les lieux finissaient de se dissiper se mêlant Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :